SAISON 2019


Bonjour à tous et à toutes, réouverture du théâtre pour la saison automnale, ça commence fort avec le week-end des Vendangeurs, et nous accueillons pour le premier mardi l’une des meilleures pianistes concertiste internationales !


TARIFS :

  • plein 12€,
  • adhérents, chômeurs et étudiants 8 €
  • – de 18 ans 6€

Réservations par tel : 06 69 38 49 34

Demande d’informations par email: thdepierres@gmail.com


28 et 29 septembre   

Les Vendangeurs

En partenariat avec le Pays d’Art et d’Histoire du Haut Languedoc et Vignobles

Samedi: 18h, lecture apéritive en musique par Ethnodoc

Une ethnologue et une photographe ont parcouru  le territoire du Pays d’Art et d’Histoire du Haut Languedoc et Vignobles pour glaner la parole des vignerons. Le festival des vendangeurs sera l’occasion de déguster les fruits de cet ethno-grappillage grâce à une restitution mise en voix en musique par un comédien et deux musiciens, une occasion de (re) découvrir nos terroirs, ses saveurs et ses identités multiples…

19h30 repas et dégustations de vins proposées par nos voisins viticulteurs

20h30 Métamorphose, conte de Michel Galaret

Camille est un enfant de la neige, venu d’on ne sait où ! Il grandit entouré d’amour et d’affection chez un couple de vieux paysans sans enfant. Dans ce monde rural profondément enraciné sur ce plateau calcaire, tout semble appartenir au domaine du rationnel ; pourtant… Les événements qui vont jalonner la vie de Camille appartiennent à un autre monde… C’est peut-être pour cela qu’il deviendra un homme des terres et des  bois, peut-être immortel…

Dimanche à partir de 15h « Le Dimanche où tout le monde raconte » En compagnie de la conteuse Paule Latorre

Comme son nom l’indique, ce dimanche là, tout le monde raconte !!! En cercle sur la scène le public est invité à partager des histoires, des ancedotes, en toute simplicité. Ce rendez-vous privilégié et intime qui rassemble petits et grands est chaque année un moment de grâce, en dehors du temps, où la parole circule, avec légèreté et complicité.


TARIFS:

  • plein 12€,
  • adhérents, chômeurs et étudiants 8 €
  • – de 18 ans 6€

Tous les événements sont programmés à 20h30.

Restauration maison à petits prix par la Bartassière, à partir de 19h, uniquement sur réservation jusqu’à la veille.

Réservations par tel : 06 69 38 49 34

ou email : resatdp@gmail.com

Demande d’informations par email: thdepierres@gmail.com


1er octobre Concert de piano classique

Scène ouverte aux enfants pianistes en première partie

Evelyne Berezovsky

Elle est la fille du grand pianiste russe Boris Berezovsky et j’ai eu la chance de la voir en concert à Puissalicon il y à 5 ans… Je ne l’ai pas oubliée: elle est aussi frêle que son père est imposant physiquement, et pourtant, cette même fougue, cette même capacité à mettre le feu au clavier !! Tout l’esprit de la Russie est transmis par un jeu de main à la fois léger délicat et si vertigineux!! Accueillie en collaboration avec le festival Piano prestige de la ville de Cazoul-les-Béziers, organisé par Jean-Bernard Pommier, nous sommes très heureux de pouvoir l’accueillir ici dans notre petit théâtre, c’est un véritable honneur !Pour les connaisseurs, voici le programme : Beethoven sonata op.31 no.1 in B flat major Chopin scherzo no.2 in B flat minor, op.31 4 Rachmaninov preludes – Op.23 no.4 in D major – Andante Cantabile Op.23 no.6 in E flat major – Andante Op.23 No.8 in A flat major -Allegro Vivace Op.32 no.5 in G major -Moderato Rach sonata no.2, op.36 in B flat minor


8 octobre Jean-Pascal LASSUS et moi

De et par Thibaut Lacour

Un récital poéticomique, élégant et raffiné, où la gourmandise et le goût de la rime célèbrent joyeusement les mets de l’Amour et l’Amour des mets…Les poèmes de Jean –Pascal LASSUS sont avant tout l’expression de son formidable appétit de vivre; ils glorifient les événements de la vie, de l’amour, du désir, comme autant de plats à déguster, sucrés ou salés, doux ou amers, digestes ou indigestes…A savourer sans retenue…


12 octobre

 Exercices dans le sublime

Dans un école primaire ordinaire, le cours s’annonce mal. Les enfants ne sont guère attentifs aux remarques de leur nouveau professeur.

 

Chahuteurs, bruyants, voire agressifs, ils refusent de travailler.

Alors, le professeur leur propose un exercice inhabituel. Exercice dans le sublime, afin de les sensibiliser à l’opéra. Les élèves sont subjugués , fascinés.

Ils participent activement à cet étrange exercice.

Qui sait, peut-être ce cours va-t-il changer leur vie ?

Un spectacle musical de jeunes pianistes d’Elena Yourach Lang

Écriture: Elena Yourach Lang

Mise en scène: Ania Wasniowska

Chorégraphie: Anna Pouget

Régie générale: Florian Papet

Production: MATRIOSHKA & CIE

Spectacle soutenu par la Ville de Pézenas, Magasin Nourri Bio

En partenariat avec le Théâtre de Pierres et Le Festival Lyrique Pézenas Enchanté.

Avec précieuse aide de nombreux parents bénévoles.

Prix: 5 euros, en tarif unique


15 octobre LA FABULEUSE HISTOIRE DE SARAH BERNHARDT

Cie Sept Roses / Théâtre de l’Entresort Mise en scène : Bernard Laborde, avec : Bernard Laborde et Mireille Huchon

Victor Hugo la nommait “la Voix d’or”, Jean Cocteau “Monstre sacré” et Oscar Wilde “la Divine”. Elle fascinait son public et ses extravagances l’avaient rendue unique. Mais, franchement, pourrions-nous imaginer une grande comédienne qui ne vive pas dans le paroxysme ? Et puis que cherchons-nous au juste dans l’acteur ? Qu’il dise à notre place les mots que nous ne pouvons prononcer, qu’il fasse pour nous les gestes que nous ne pouvons pas faire ?… Tels des clowns lyriques ou des enfants sur un terrain vague, les deux comédiens sur scène nous racontent cette histoire, à leur manière, et réinventent la magie du théâtre, mieux, ils la provoquent ! Un hommage à l’extravagance, à la dérision et à la liberté d’expression, un magnifique moment dédié aux fantômes des théâtres et aux âmes des acteurs qui ont passé la rampe…


22 octobre Me voilà

Nicolas Grosso Trio

Fils et petit fils d’une tribu d’origine italienne version sud, Nicolas est élevé au biberon à six cordes…Dans cette grande famille d’ouvriers mélomanes, ses premiers mots seront do-do, si-si, la-la puis Django, Charles Trénet, Brassens, sétois lui aussi, qu’il aura loupé de deux ans à peine puisque ce dernier est décédé en 1981. Dès l’âge de six ans, années de primaire, le plus naturellement du monde, il s’empare de la guitare de son père et fait ses premières gammes. Ne vivant pas dans une roulotte mais dans un modeste appartement sur les quais de la petite Venise, la famille Grosso grâce à l’insistance du patriarche, inscrit le petit Nico au conservatoire de Sète.


29 octobre “LES PETITES VALISES”

Cie La Marotte 

D’après le récit « Les petites valises » de Jo Witek Mise en scène : Charo Beltran Nuñez – Jeu : Sabine Pernette – Musique : Sabrina Kadri – vidéo / montage audio : Christophe Boucher – Costumes : Solange Nourigat et Magali Lefoul – Lumières Alexandre Krawczyk

Au départ, c’est une rencontre avec une parole. Celle d’une femme, Jo Witek, qui dit autrement la grossesse, la transformation de son corps, de l’esprit, cette partance pour la vie accrochée à sa petite valise. Celle que les femmes font, refont, défont et refont encore avant d’aller donner la vie. Les petites valises sont des balades de femmes enceintes, des textes courts, incisifs qui nous invitent à suivre de très près la grossesse d’une femme d’aujourd’hui. Le texte aborde les thèmes propres à la maternité, prise de poids, prise de sein et prise de tête…


 Deux jours exceptionnels en partenariat avec le Théâtre Sortie Ouest /Hérault Culture Pour clôturer notre saison 2019, un diptyque bouleversant et d’une grande nécessité… (Tarifs Grand Tour, plus d’infos sur le site sortieouest.fr )

Mardi 5 novembre

RACE (S) ou pourquoi l’homme blanc se prend-il toujours pour le maître du monde ?

20h30

D’après des textes et documents authentiques Compagnie Théorème de Planck Conception mise en scène et interprétation François Bourcier lumière : Romain Grenier, son Philippe Latron, poèmes d’Anne de Commines Race, avec ou sans « s » ? Les scientifiques d’aujourd’hui s’accordent pour dire que tous les humains appartiennent à une seule et même race, la race humaine. A 99,9 %, le code génétique humain est le même sur toute la planète. D’où vient donc cette notion de races plurielles ?  Par ignorance ou par idéologie, s’est forgée au cours des siècles l’idée que certaines races seraient supérieures à d’autres. D’éminents scientifiques, des philosophes, des économistes, des penseurs renommés et des hommes politiques ont appuyé cette thèse au cours des siècles. Dans ce spectacle, François Bourcier les interprète et les met en scène. De l’esclavage à l’antisémitisme, François Bourcier donne à comprendre, à travers leurs discours et leurs écrits, les propos qui vont permettre aux nazis la justification et la mise en place de la solution finale : une extermination systématique des « races » dites inférieures au profit de la race blanche, dite supérieure… Spectacle coup de poing pouvant heurter.


Mercredi 6 novembre

 LA PAIX tant qu’on a pas essayé on ne peut pas dire que ça ne marche pas

19h30

Compagnie Théorème de Planck Conception mise en scène et interprétation François Bourcier « En voyant le film “Demain”, qui nous montre enfin des moyens d’action “ordinaires”, positifs, simples, accessibles à tous pour vivre mieux, je me suis dit : savoir comment résister quand on est en guerre c’est bien, mais savoir vivre en paix pour éviter la guerre, c’est mieux.

Pour ce nouveau spectacle, on a donc choisi de prendre résolument la voie du positif, du spectacle qui “fait du bien”, qui nous pousserait à aller chercher le meilleur de chacun. On a choisi de parler de Paix. D’abord parce qu’on n’en parle pas assez, et que pour la faire, il faut commencer par savoir ce qu’elle est et comment on la fait vivre. Quelques grandes figures du pacifisme Gandhi, Rosa Luxemburg, Martin Luther King, Nelson Mandela et d’autres, connus ou moins connus, viendront illustrer le texte à travers des extraits originaux de discours ou des récits de leurs actions.

DEBUT DE SAISON 2018/2019

EDITO 2019 / Théâtre de Pierres – Fouzilhon (34)

Sur notre affiche, le dessin d’une musicienne sur scène, qui porte une coiffe d’indien… Il est temps de comprendre à quel point chacun de nous porte en lui toutes les cultures du monde, combien nous sommes riches de toutes ces influences, de tous ces métissages opérés à travers le temps. L’humanité de demain que l’on est en train de construire ne peut être que multiculturelle, dans la reconnaissance de tous les peuples, le partage et la mise en commun de nos savoirs et de nos expériences.

Espérons que les murs qui tentent de nous séparer et les discours qui font une différence entre un homme et un autre homme, ne seront bientôt qu’un mauvais souvenir… L’artiste est un médiateur de paix, il a ce talent de porter dans son chant, sa musique ou son verbe, le monde entier, même s’il n’en a pas forcément conscience.

En effet l’art en général, est un dialogue permanent entre tous les peuples, il voyage, se fout des frontières et ne cesse d’évoluer et de se transformer, porteur de vie et d’espoir. Un théâtre est témoin de tout cela, c’est une fenêtre ouverte sur le mouvement du monde, c’est un lieu de passage, de transit, de mixité, dans lequel l’artiste et le public font une halte, pour mêler un instant leurs chemins de vie, croiser leurs regards sur le monde, et peut être, grandir… Nous vous souhaitons une belle saison 2019 au Théâtre de pierres !

Nous tenons à remercier tous ceux qui rendent l’aventure du Théâtre de pierres possible : les BENEVOLES de plus en plus nombreux, le PUBLIC, LES ADHERENTS, nos partenaires financiers que sont LA COMMUNE DE FOUZILHON, la COMMUNAUTE DE COMMUNES LES AVANT-MONTS DU CENTRE HERAULT, LE CONSEIL GENERAL DE L’HERAULT, LA REGION OCCITANIE et puis nos complices qui font partie intégrante de la création de certains événements et les rendent possibles : LE THEATRE SORTIE OUEST-HÉRAULT CULTURE, L’ILLUSTRE THEATRE, LE POISSON FA, LE PAYS D’ART et D’HISTOIRE et le PAYS HAUT LANGUEDOC ET VIGNOBLES. Le TDP


5 mars Présentation de saison et Carte blanche à la Cie Concordance Avec Adil Kaced, Maud Payen et Nicolas Oton Pour présenter notre nouvelle saison nous avons invité la Cie Concordance à investir le théâtre et a créer pour nous un événement unique et « sur mesure ». Cette compagnie qui allie danse et musique dans des langages aussi divers que la danse voltige ou la calligraphie a cette capacité d’inviter au voyage, elle détient cet art du dépaysement, et nous prédispose à l’amour de l’Inconnu… A travers plusieurs performances, la compagnie va déployer un éventail de surprises sensibles, poétiques et engagée. Un dialogue fusionnel entre les danses libres, sensuelles et puissantes de Maud Payen et la musique envoûtante d’Adil Kaced, dont la voix et les instruments qu’il invente sont une ode à tous les horizons et les continents de la terre. Pour cet événement, Adil et Maud sont ravis d’inviter le comédien Nicolas Oton (Machine Théâtre) qui emportera dans sa besace des textes qu’il tient à nous faire entendre…


12 mars Le Joyeux bordel Cie l’Insolente Avec Sandrine Clémençon, Barbara Hammadi Textes: Yanowski, mise en scène : Sandrine Clémençon/ Marion Coutarel, régie lumières : Natacha Räber, création musicale : Emmanuel Jessua, scénographie  Daniel Fayet, création lumières : Tangi Gourmelon Chanteuse, joueuse, la comédienne Sandrine Clémençon a demandé à Yanowski, poète iconoclaste et gouailleur, de lui composer une douzaine de chansons.  Réunies dans un cabaret nostalgique et contemporain, elles sont à l’image de leur personnalité, insolentes et d’une bouleversante humanité.  Ca parle d’amour, forcément. De vie qui échappe, qui s’échappe, qui déborde…de rire aussi. C’est une voix de femme qui s’élève. (credit photo Maxcasa.net)


Mardi 19 mars Sandrine, la destinée d’une trieuse de verre Théâtre Pôle Nord Ecriture, jeu  Lise Maussion et Damien Mongin, musique Yellow Flight Sandrine travaille dans l’usine de tri U-Pack, à séparer le verre des « corps étrangers ». Elle appelle sa mère cinq fois par jour. À ses heures libres, elle reste assise dans sa cuisine. Seulement… le monde bascule et l’ordre des choses, lentement, se désagrège. «Une vie de rien, mais ce n’est jamais condescendant, jamais complaisant, c’est bouleversant et sans pathos. Ça n’a pas de nom, ça se décolle du réel, ça va vers le poème. Ce n’est donc pas du théâtre documentaire, on a dépassé le théâtre du quotidien, ce n’est pas poli, pas lissé, c’est radical avec humilité, c’est ce qu’on appelle un art brut. » Aurélie Charon, Esprit critique (France Inter ) (crédit photo Hervé Veronese)


26 mars Commando A3 Nougaro tribute  Avec Olivier Capelle (voix-samplers), François Dorembus (voix-guitare), Fabrice Allet (voix-samplers) Dans ce dernier opus, le Commando A3 propose une traversée musicale empruntant aussi bien la voie des standards incontournables que le sillon des faces B de Claude Nougaro. Les trois interprètes proposent un voyage poétique accessible à toutes et tous, entre chanson, Hip Hop & musique du monde. La modernité de cette fusion des genres fait de cet hommage une création originale qui séduira autant les aficionados que le public découvrant le poète pour la première fois (crédit photo Lionel Pesqué)


2 avril Co plateau Charly chanteur / Katchakine Charly Chanteur est un chanteur gourou de la secte du « Spleen ». Ses balades spleenétiques sont comme des chansons dépressives mais en plus drôles. Ses Poèmes-poubelle sont des poèmes récupérés dans une poubelle et mis en musique. EXTRAIT VIDÉO Charly Chanteur c’est un vrai-faux chanteur qui fait un vrai-faux concert. “Avec Charly Chanteur je me suis inventé un personnage ou plutôt un double, en tout cas un espace qui n’est ni vraiment un concert, ni vraiment du théâtre…”

———————————————————————————————-

Katchakine brûle ses dernières cartouches. Sous la fureur des idoles, où mûrit la folie du siècle, elle entre dans la nuit comme un couteau dans la chair et déchire le silence dans un cri de panthère. EXTRAIT VIDÉO Suivie d’une armée de fantômes ( Serge Gainsbourg, Kas product, Bauhaus, David Bowie, George Bataille, Dante, Artaud, Baudelaire ) et d’autres inconnus, elle invite à danser dans les mondes perdus. Seule avec ses deux synthés, Katchakine enflamme et incite à un délire général. Une ode Dionysiaque. Une ivresse de vivre , une extase et un effroi. (credit O Desautel et J Champlaine)


9 avril Kohlhaas  Cie Estrarre De Marco Baliani et Remo Rostagno d’après Heinrich von Kleist mise en scène: Julien Kosellek, interprétation Viktoria Kozlova, création sonore: Cédric Soubiron “Viktoria Kozlova nous entraîne au coeur de l’histoire de Michael Kohlhaas , éleveur de chevaux victime de l’abus de pouvoir d’un noble. Abandonné par la justice, il ne trouve plus aucun moyen pour compenser le préjudice que celui de la révolte. Kohlhaas questionne avec poésie les mécanismes qui nous entraînent de la naissance de la souffrance vers la violence aveugle.  La comédienne porte ce récit haletant, excitant l’imaginaire des spectateurs. Telle une conteuse, elle entraîne le public au cœur de la fable. “Un récit palpitant à ne pas manquer et une performance scénique inoubliable” Vaucluse Matin, 2018 (visuel Paola Valentin)


16 avril Cessez! De et par Pierre Aucaigne PIERRE AUCAIGNE est définitivement un phénomène !!! Au premier abord il a l’air en pleine crise ; un maniaque du geste et du verbe, puis on découvre un acteur plein de finesse, féroce sans jamais être cruel même dans la charge la plus extrême. Il est touchant, attachant, loufoque et totalement imprévisible lorsqu’il est empêtré dans ses propres délires saugrenus. On le retrouve ici dans un spectacle époustouflant, jonglant au milieu de ses personnages mythiques : le gréviste, Momo, un cuisinier modèle, Fernand le maître-chien redoutable… Tous sont réunis autour du directeur de théâtre Gilles Patrick Sabaillon pour assurer une soirée caritative en faveur de la gent…canine. Une heure trente de spectacle dans un style jubilatoire et totalement décalé.


23 avril 5 4 3 2 1 J’existe (même si je sais pas comment faire) Compagnie Courir à la catastrophe Rêvé, écrit et joué par Alice Vannier et Sacha Ribeiro Lumières Anne-Sophie Mage, costumes: Léa Emonet  5 4 3 2 1 J’EXISTE (même si je sais pas comment faire) est une tentative pour interroger ces assignations qui font que nous essayons, chaque jour, de devenir “le mieux possible” respectivement un homme et une femme. Et peut-être qu’en s’avouant, mutuellement, nos emprisonnements, nos échecs, nos méconnaissances de soi et de l’autre, nos maladresses, notre bêtise et notre lâcheté, pourrions-nous, en quelque sorte, réinventer le courage ou en tout cas convertir notre découragement en reconquête de soi et donc, de l’avenir.


30 avril (c’est les vacances! Venez au théâtre en famille!!!) Scène ouverte aux enfants en première partie Rue Chocolat Spectacle jeune public de Laurent Montagne avec des chansons écrites pour et par les enfants! Interprète : Laurent Montagne, régisseur son : Joël Maurovic, vidéos : Vincent Farges, regard extérieur : Roland Bourbon, lumières : Anthony Lopez / Romain Taillot, décor : Fabien Gaillard Dans La rue Chocolat, il y a un drôle de jardinier qui fait pousser des chansons dans la tête des enfants. Entouré de drôles de machines, pleines de musique et d’histoires, on se retrouve embarqué sur un piano volant pour un voyage rock’n’roll et poétique. La rue Chocolat c’est une ode à l’enfance et à l’imaginaire, une rue où les gens trop sérieux et trop pressés ne trouveront jamais l’entrée. Un spectacle à déguster sans modération de 5 à 555 ans, à laisser fondre sous les tympans. (illustration Vincent Farges)


7 mai D’une rive à l’autre Philippe Cauchi Pomponi, piano jazz. « Tantôt Pianiste, tantôt conteur, je passe du son aux mots comme d’une rive à l’autre …Qui sommes nous intimement ? … Pour moi, des êtres de sentiments et d’émotions. Au fil du temps nous nous oublions, nous occultons des pans entiers de nos jeunes vies alors bien plus perméables à nos émois qu’aujourd’hui . Je vous emmène en voyage au cœur de vous même, faisons une pause et dans cette bulle apaisante retrouvée, échangeons et laissons les ambiances jouer leurs rôles. Ce spectacle est à la croisée du concert solo purement musical, et de la promenade verbale… Je vous prends à témoin, me moque quelquefois de nous, toujours de façon bienveillante. » Philippe Cauchi Pomponi.


14 mai Rom D’après « Je suis née sous une bonne étoile » d’Ilona Lackovà Adaptation Sylvain Stawski et Magali Mougel Mise en scène et interprétation : Sylvain Stawski Un homme raconte et chante l’histoire de son clan, celui des Roms. Ce peuple qui n’a toujours pas droit à une existence normale, abandonné sur le bord du chemin. Persécutés, les roms sont le bouc émissaire parfait pour nos politiques démunies face au problème tsigane qu’elles souhaitent voir disparaître. Rom c’est aussi le récit fascinant de la vie d’une femme, Ilona Lackovà, qui lutte pour une meilleure entente entre des mondes qui ne se comprennent pas. C’est un moment d’intimité théâtrale festif et joyeux, entremêlé de chants traditionnels tsiganes, où les rires, les pleurs, les cris, les silences s’entrechoquent pour mieux nous faire entendre la richesse de ce peuple et cette parole d’espérance.» Sylvain Stawski


21 mai La Grotte Mise en scène : Clément Papachristou, avec : Marthe Wetzel et Noémie Zurletti, scénographie : Lucie Gautrain A l’époque préhistorique, tout près d’ici, des femmes et des hommes sont entrés dans des grottes et y ont peint et gravé des dessins tout autour d’eux. 30 000 ans plus tard (aujourd’hui) deux sœurs se retrouvent après dix ans d’absence. L’une passe ses journées dans la grotte de la Combe à la recherche d’œuvres d’art millénaires. L’autre passe ses nuits à fouiller la cave à la recherche des objets de son enfance. Entre et histoire intime et histoire millénaire, La Grotte est le trajet d’une découverte : celle du présent qui bouscule nos représentations du passé. Et vice-versa.Un spectacle hors norme créé au Festival de Villeréal, d’une rare sensibilité.”



28 mai 

Inauguration de la Place Barbara Weldens

 Ouverture de l’expo à partir de 17h

– Cérémonie officielle à 18h avec le Conseil Municipal

– Et puis concerts, projections, bistrot, stand repas…

– Et concert de sortie d’album des Oies blanches!

La placette située devant le théâtre va porter le nom de notre amie Barbara, c’est une délicate et remarquable attention de la part de la Mairie de Fouzilhon et nous les remercions de tout notre cœur. Nous vous invitons donc à cette inauguration qui donnera lieu à une soirée d’hommage, nous ne sommes pas spécialistes bien entendu de ce genre d’événement, mais nous aimerions faire entendre ses textes, exposer quelques uns de ses nombreux cahiers et dessins, nous aimerions qu’il y ait bien sûr de la musique et du cirque. Nous fêterons également la sortie de l’album très attendu des Oies blanches, le groupe rock de Barbara, enregistré juste avant son décès et nous félicitons les membres du groupe d’être allés au bout de cette aventure malgré tout. Nous inaugurerons aussi la sculpture dédiée à Barbara, réalisée par ses amis tailleurs de pierre.

PAS DE RESA


30 et 31 mai A L’ILLUSTRE THÉÂTRE

GRAND CABARET EN SOUTIEN AU THÉÂTRE DE PIERRES À L’ILLUSTRE THÉÂTRE

22 avenue de la gare du midi

Si vous voulez soutenir le Théâtre de pierres, c’est le moment! Venez assister au Grand cabaret de soutien du Théâtre de pierres !

Tarif spécial soutien 20€, réduit 16€, enfants 10€

Réservations par tel : 06 69 38 49 34

ou email : resatdp@gmail.com

ouverture du bar et de la restauration à 19h

spectacle à 20h30

Cirque, danse, chanson… Une vingtaine d’artistes investissent l’Illustre Théâtre à Pézenas pour un grand cabaret exceptionnel dont les bénéfices permettront de financer d’important travaux au théâtre de pierres. Depuis 4 ans nos loges sont condamnées, mais cette année c’est décidé, on le fait !!! Grâce à vous !!! En juillet et août il nous faudra casser et reconstruire loges, toilettes, la terrasse qui est au dessus et qui n’est plus étanche, et notre salle de bain qui repose dessus!


4 juin Si Tu me Payes un Verre ! Avec Emily Przeniczka et Arnaud Roman Fin de la guerre… Lui, Soldat. Elle, « marchande d’amour ». Un bar, un piano, deux humains qui se croisent. Lui, ne croit plus en l’amour. Elle, aime la vie et ceux qui la peuplent… Une histoire d’Humain, sur fond d’Humour. Ça parle de Fesses, sur fond d’Amour. Entre frivolités et réalisme Les fantômes de Boris Vian, Serge Gainsbourg, Suzie Delair, Henri Tachan et bien d’autres viennent hanter la scène pour parler de la VIE !


11 juin Ursule et madame -récital de salle de bain- Collectif Pauvre Pêcheur Auteur, compositeur, interprète : Claire Thévenard, regard extérieur : Flora Donars, création lumière : Mélanie Wojylac Claire Thévenard alias Madame, nous invite dans l’intimité de sa salle de bain, quelque part entre cabaret lyrique et cabinet de curiosité décadent. Diva lyrique déchue, Madame râle, chante et s’effeuille, tutoie le public et côtoie la folie en fumant les cigarettes des spectateurs dans son bain. Les verres vides s’accumulent dans cet univers qui oscille entre paillettes défraîchies et lingerie empaillée. Qui saura définir quel mal habite Madame ? Ou plutôt quel élan de vie désespéré lui permet de conserver sa grandeur passée ? Ode au temps qui passe et nous malmène, clin d’œil à l’univers du cabaret des années 30, Ursule et Madame est un spectacle musical tragi-comique à la frontière entre rêve et réalité


18 juin Chansons de l’Outremonde (Première mondiale!) Morgane Tréheux A travers ce répertoire piano-chant, Morgane part à la conquête des grands espaces intérieurs. L ‘Intime pour elle, est LE grand voyage. Le plus périlleux, mais aussi le plus enivrant. La Vie, la Mort, la Liberté , l’Amour, elle les chante en français et dans les langues de ses ancêtres celtes. Parfois, quand il n ‘y a plus rien à dire, il reste cette voix instinctive, tantôt animale ou pleine de ce lyrisme qui nous prend au ventre. La voix de Morgane est langoureuse comme celle des sirènes mais aussi parfois tonitruante comme celle des femmes Pirates. Sa voix à elle seule est une exploration. Des invités surprises la rejoindront pour fêter cette sortie de création et lui souhaiter « bon voyage ». Ce nouveau répertoire a été créé grâce à l’ aide précieuse de la violoncelliste Claire Menguy et la pianiste Barbara Hammadi pour les arrangements musicaux, et « conseils pianistiques ».


25 juin Hommage à Serge Reggiani

Production A tout bout de chant Olivier Nunge : chant, Marc Hévéa: piano/accordéon, Clément Peiffer: guitare, Jonathan Bastianelli : contrebasse Une voix, un piano, une guitare, une contrebasse s’accordent dans une mise en scène insolite pour partager des morceaux choisis du fabuleux destin de cet artiste majeur qu’est Serge REGGIANI. Cet homme qui osait montrer ses blessures, ses échecs et ses bouffées d’espoir, qui aimait la vie, les arts, les lettres mais surtout les gens. Cet émigré italien qui a réussi dans le théâtre, le cinéma, la chanson et qui a fréquenté les plus illustres : de Prévert à Sartre en passant par Picasso, Cocteau, Vian, Barbara, Moustaki et bien d’autres… Cet homme qui aimait les femmes et dont le pays était la vie ! Pour Olivier Nunge grand passionné de chanson française, écrire un spectacle musical en hommage à Serge REGGIANI s’est imposé avec une sorte d’évidence.